Vaimalama Chaves (Miss France 2019) privée de sa mère pour Noël

Dimanche 23 décembre, TF1 a diffusé dans Sept à huit un reportage très intéressant sur Vaimalama Chaves, notreMiss France 2019. Actuellement sur ses terres à Tahiti, où elle passera les fêtes de fin d’année avant de retourner en métropole en janvier, la jeune femme de 24 ans ne passera pas Noël comme prévu avec sa mère. Une décision qui ne lui appartient pas comme on a pu le découvrir hier soir.

L’émission star du dimanche de TF1 a suivi la reine de beauté depuis son couronnement le 15 décembre jusqu’à son arrivée à Tahiti, jeudi 20 décembre. Séances photos, interviews, sorties dans des galas… tout s’est enchaîné très vite pour la jolie jeune femme. Comme on peut le voir dans ce reportage, cette frénésie ne déstabilise pas Vaimalama Chaves, contrairement à sa maman Yasmina. Invitées toutes les deux le 17 décembre au nouveau gala au profit de Maïsha Africa, l’association créée par Sonia Rolland il y a dix-sept ans pour venir en aide à son pays d’origine, le Rwanda, mère et fille ont eu un échange particulier une fois installées à table.

Comme l’explique tout d’abord la voix off, “mère et fille devaient passer Noël ensemble en métropole. Mais le comité Miss France a en décidé autrement. Protocole oblige, Vaimalama doit retourner à Tahiti.” Précisons que la maman de la sympathique Tahitienne était venue à Lille pour soutenir sa fille et avait prévu de passer les fêtes avec elle ici, avant de retourner à Tahiti.

Click Here: custom plastic molding

C’est alors que Yasmina, déçue, lance : “C’est ça que je ne comprends pas, il aurait fallu qu’on fasse Noël, c’était prévu comme ça. C’est ça que j’essaie de t’expliquer.” Impuissante, sa fille rétorque : “C’est pas moi qui décide.” Retour de la voix off qui déclare, sans appel : “Ce sera leur dernière soirée ensemble.”

Quelques minutes plus tôt, dans ce même reportage, la mère de Vaimalama faisait justement part de ses craintes après l’élection de sa fille, la plus important étant la séparation. “Elle part à l’étranger, elle va rester un an en France. On ne sait pas dans quel monde elle va évoluer puisqu’elle sera loin de nous. On est à 18 000 kilomètres.” Pas préparée à voir sa fille gagner, elle a même avoué : “J’ai même dit : ‘Ce serait égoïste mais j’ai pas envie qu’elle gagne à Miss France.’ Parce que je savais que je n’allais plus la voir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *