Kate Middleton : Les secrets de sa minceur, après trois grossesses

Sa récente sortie avec le prince William pour soutenir Coach Core, le programme encourageant la réussite par le sport de leur fondation, l’a rappelé de manière flagrante : après avoir donné trois beaux enfants à son époux et à la couronne d’Angleterre, Kate Middleton, 36 ans, est toujours au sommet de sa forme. Il n’y avait qu’à l’observer en train de taper quelques balles, en jeans skinny et petit polo ajusté.

Six mois après la naissance du prince Louis, petit frère de George (5 ans) et Charlotte (3 ans), et moins d’un mois après son retour officiel de congé maternité, cette vision a semble-t-il donné l’envie au Daily Mail de se pencher sur les cinq mois que la duchesse a passés à l’écart de la vie officielle et décrypter sa recette pour une silhouette toujours longiligne, également magnifique en robe de gala, comme on a pu le constater à l’occasion de la venue à Londres du couple royal néerlandais.

Il y a d’abord, c’est essentiel, une hygiène de vie sous contrôle et basée sur une alimentation saine. Si elle n’est pas adepte des régimes, la duchesse Catherine fait attention à ce qu’elle mange et a un crush pour les smoothies, ingurgitant un jus vert par jour, contenant souvent de la spiruline, du kale ou de l’épinard. Après la naissance du prince George en 2013, elle s’était fait conseiller par une pro du healthy, Louise Parker, sur la voie d’une alimentation riche en bonnes protéines et pauvre en glucides. Par ailleurs, c’est cette même Louise Parker qui l’a fait travailler sur sa posture, pour l’aider à la corriger après la grossesse. Des exercices qui venaient en parfait complément de la pratique du yoga, auquel la duchesse s’adonnait déjà. Elle pourra à l’occasion profiter du savoir-faire en la matière de Doria Ragland, la mère de Meghan Markle.

Work, work, work

Le sport occupant une place majeure dans l’existence de Kate, elle n’a certainement pas ménagé ses efforts. “Elle était préoccupée par les effets qu’un troisième enfant auraient sur sa silhouette, d’autant plus qu’elle approche de la fin de la trentaine. Alors elle a fourni des efforts supplémentaires pour se raffermir“, témoigne un insider. Résultat, on l’a vue parfaitement tonique raquette à la main six mois après la naissance de lui, tout comme elle s’était montrée – en talons, même ! – quatre mois après celle de George en 2013. Parmi ces efforts assidus, un sérieux programme d’abdominaux, notamment des levers de jambes en position allongée, selon un témoin au palais. Il se dit qu’elle serait aussi une adepte du Système Mutu, un programme en 12 semaines de récupération post-accouchement et de renforcement du plancher pelvien.

Pour ses jambes fuselées, l’épouse du prince William fait des sessions régulières de course à pied et utilise des poids pour lester ses chevilles lors de ses exercices de fitness. Elle y adjoint un travail des adducteurs et abducteurs, un remède à la culotte de cheval. D’une manière générale, la duchesse de Cambridge met à profit les équipements sportifs privés dont elle dispose au palais de Kensington, mais aussi… sa bicyclette, lorsqu’elle part se mettre au vert à Anmer Hall, la maison familiale dans le Norfolk. L’occasion de prendre un bon bol d’air frais, bon pour le teint ! A Anmer Hall, elle dispose aussi d’un court de tennis, son sport de prédilection, et d’une piscine privée, de quoi garder le rythme de ses séances dans celle du palais de Buckingham, où elle apprend aussi à ses enfants à nager.

Bref, vous l’aurez compris : il n’y a pas de recette miracle, une telle silhouette se mérite. Et si la duchesse bénéficie d’une situation très privilégiée, son exemple n’en est pas moins une source d’inspiration.

Click Here: penrith panthers shirt

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *