Isabelle Adjani revient sur son enfance difficile : « Comment sortir de ça ? »

Pour la sortie du nouveau film de Romain Gavras Le monde est à toi, Isabelle Adjani évoque son enfance dans le journal les Inrocks, et comment elle s’est battue pour sortir d’un univers social difficile.

La star s’exprime peu. Icône pourtant à la beauté glacée, Isabelle Adjani a marqué un pan du cinéma français. Pour la sortie du nouveau film de Romain Gavras Le monde est à toi, où elle interprète une mère aux accents d’ogresse, elle raconte dans le journal Les Inrocks comment le tournage l’a replongée dans son enfance : “J’ai été rattrapée par des remontées d’enfance, reflux d’un vieux cafard. On n’avait pas de rideaux. De grosses bâches bleues moches et raides recouvraient les Velux. C’était oppressant. Mon obsession quotidienne était : “Comment sortir de ça ?”

D’ordinaire peu expansive, comme une figure mystérieuse et fascinante, la comédienne évoque les épreuves d’un début de vie difficile avant d’accéder à la gloire : “Je suis née dans le 17ème à Paris. On logeait dans une HLM sur un terrain vague, et le terrain vague il ne fallait pas le traverser à 18 heures l’hiver, quand il faisait déjà nuit. Les courses à perdre haleine dans la cité pour échapper aux garçons qui poursuivaient les filles pour les agresser, c’était mon ordinaire. Heureusement j’étais sprinteuse ! Je courais vite et je m’entraînais assidûment, et même à Colombes, parmi les juniors nationaux.”

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *