Ariana Grande : “Bourrée et triste” pendant des mois après la mort de Mac Miller

Le 7 septembre 2018, le monde entier apprenait la triste fin du rappeur Mac Miller, mort d’une overdose accidentelle alors qu’il n’avait que 26 ans. Une période très difficile à vivre pour son ex, Ariana Grande, qui avait à l’époque déjà surmonté le choc terrible de l’attentat survenu un peu plus d’un an avant à l’un de ses concerts, à Manchester, faisant 22 morts. La superbe artiste, qui fait la couverture de Vogue pour le mois d’août 2019, s’est confiée sur son deuil très difficile.

Click Here: Highlanders rugby store

Le deuil m’a demandé beaucoup. Je ne dis pas que ce que nous avions était parfait, mais merde quoi. C’était la meilleure personne au monde et il ne méritait pas les démons qui le hantaient. J’ai été sa ‘glue’, celle qui l’a fait tenir pendant si longtemps, mais je me suis retrouvée à être de moins en moins efficace. Les morceaux ont commencé à se détacher…“, explique la chanteuse de 26 ans dans cette interview dévoilée le 9 juillet 2019.

“Je ne me rappelle pas de cette période”

Alors pour aller mieux, Ariana Grande s’est réfugiée au studio, son havre de paix, avec ses meilleurs amis. “Mes amis savent que le studio m’apporte du soleil. (…) Honnêtement, je ne me rappelle pas bien cette période parce que j’étais très bourrée et très triste. Je ne me rappelle pas vraiment comment j’ai commencé ou fini l’album, mais il y avait dix chansons à la fin“, poursuit-elle. Passer du temps seule en studio l’a rendue plus indépendante. “Cet album m’a fait prendre conscience que je devais passer du temps seule. J’ai été assistée toute ma vie d’adulte, j’ai toujours eu quelqu’un pour me souhaiter bonne nuit. Donc Thank U Next a été un moment d’épanouissement, genre ‘Tu dois guérir de ça‘”, conclut Ariana Grande.

Thank U Next est le plus gros carton de l’artiste, avec plus de 1 million d’albums vendus aux États-Unis. Elle était la tête d’affiche du festival Coachella, une expérience aussi merveilleuse que douloureuse. “Je n’aurais jamais pensé aller à Coachella. Je n’aime pas vraiment aller dans les festivals. Mais j’y étais la première fois que j’ai vu Malcom [le prénom de Mac Miller, NDLR] sur scène et c’était incroyable. J’ai été bouleversée quand j’y suis retournée“, indique Ariana Grande, qui arrive aujourd’hui à sortir la tête de l’eau.

Retrouvez l’interview d’Ariana Grande en intégralité dans le dernier numéro de Vogue USA.

thanks for allowing me to be in the background of toulouse’s first Vogue cover @voguemagazine photo by Annie Leibovitz story by Rob Haskell thank you to the incredible @tonnegood @thejoshliu @hannah_murray1 @sergiokletnoy

Une publication partage par Ariana Grande (@arianagrande) le

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *