Albert de Monaco, poubelle en main et jusque dans les égouts, traque les déchets

S’il est une figure de proue de la lutte pour la préservation du milieu marin et qu’il rappelait cette semaine l’urgence d’agir, alors qu’un nouveau rapport très alarmiste du Giec sur les océans et les étendues glacées des pôles et des montagnes devait être discuté ce week-end à Monaco, le prince Albert n’ignore pas pour autant que, sur la terre ferme aussi, il y a du pain sur la planche pour arrêter d’hypothéquer l’avenir de la planète.

Loin de s’en laver les mains, il les a même mises à la pâte et dans la fange, samedi 21 septembre 2019, en participant personnellement et activement à une grande opération de nettoyage des rues de la principauté, dans le cadre de la première édition du World CleanUp Day qui était organisé sur le Rocher. Se joignant dans la matinée à quelque 150 de ses concitoyens de bonne volonté, le souverain âgé de 61 ans est ainsi parti à la chasse aux déchets errants du Rocher. En tenue de combat – short, T-Shirt, casquette – et armé d’un sac poubelle, le successeur du prince Rainier n’a pas hésité à traquer les mégots et détritus en tout genre abandonnés sur les trottoirs, sur la chaussée, dans les espaces verts et même ceux bloqués dans les circuits d’évacuation, se mettant à quatre pattes pour attraper les ordures végétant sous les grilles.

Click Here: United Kingdom Rugby Jersey

Cela me semblait important, a-t-il témoigné au cours de sa moisson, et je vois que beaucoup de personnes se sont mobilisées cette année autour de ce problème énorme que sont nos déchets et notre inconscience lorsque par inadvertance ou parfois sciemment malheureusement, nous jetons des déchets qui ne sont pas recyclables en marchant dans la rue ou hors de nos voitures.” Une mobilisation qui, dans le sillage de Sébastien Usher, à l’initiative de la création sur le Rocher de ce mouvement qui existe depuis dix ans à l’échelle internationale, a été permise par l’engagement de plusieurs organisations autour de Décathlon Monaco, à l’instar de Stand up for the Planet, la Société Monégasque d’Assainissement et Eco Angel. Heureusement et malheureusement, l’opération a été un grand succès puisque la récolte de déchets s’est élevée au terme de la journée à plus d’une tonne ! A noter que cette initiative était couplée à des activités sportives (marche, running, randonnée, stand up paddle et bateau solaire) de manière à sensibiliser à la fois à la pratique d’une activité physique et à la gestion des déchets. Dommage que la princesse Charlene, dont la fondation prône la pratique du sport, ne se soit pas elle aussi mobilisée. Quant aux jumeaux du couple princier, le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella, entre leur jeune âge (5 ans) et leur semaine d’école, ils étaient tout excusés !

Huit jours plus tôt, le prince Albert II de Monaco était en visite en France, en déplacement à Valmont et Rouen en Seine-Maritime, toujours dans le cadre de ses expéditions sur les traces de ses ancêtres. Certains d’entre eux, membres de la famille d’Estouteville, qui est liée à la famille du prince depuis le mariage au XVIIIe siècle de Jacques IV de Matignon (ensuite Jacques Ier de Monaco) avec Louise-Hippolyte Grimaldi, reposent à l’abbaye bénédictine Notre-Dame du Pré, qu’Albert a visitée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *