Affaire Duhamel : Christine Ockrent sort du silence

Dans une interview accordée à “S, Le magazine de Sophie Davant” ce jeudi18 mars, Christine Ockrent s’exprime sur l’affaire Duhamel, révélée par Camille Kouchner et son livre “La Familia grande” (éd. Seuil).

Christine Ockrent salue la constance de ses beaux-enfants. Dans le dernier numéro de son magazine S, Sophie Davant publie une longue interview de la journaliste qui s’est imposée comme une figure emblématique de l’information en France. Elle revient sur son brillant parcours et évoque également des sujets sensibles, comme l’affaire Duhamel. Ce scandale touche son interlocutrice de près, puisque Camille Kouchner, l’autrice de La Familia grande (éd. Seuil), n’est autre que la fille de son mari, Bernard Kouchner. À travers cet ouvrage, l’avocate accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d’inceste sur son frère jumeau. “Camille a choisi avec courage et talent d’exprimer ce qu’elle et son frère avaient longtemps préféré nous cacher”, déclare Christine Ockrent avant d’ajouter : “Nous sommes fiers d’eux et nous les aimons.”

Dans le sillage de la parution du livre de Camille Kouchner, le jeudi 7 janvier, plusieurs personnes se sont exprimées sur les réseaux sociaux, révélant, elles aussi, avoir été victimes d’inceste. Le hashtag #MeTooInceste est né plus de trois ans après la deuxième vague #MeToo, lancée par Alyssa Milano en octobre 2017. Une libération de la parole que Christine Ockrent regarde d’un œil extérieur : “Cela fait partie de ce grand charivari des mœurs et de notre culture”, estime l’ancienne présentatrice du Journal de 20 heures d’Antenne 2. Et de poursuivre : “MeToo, au départ, est très américain, on l’a importé en y ajoutant nos propres malaises, nos propres tensions. C’est à la fois salutaire et excessif. Aux jeunes générations de trouver leur équilibre, dans une liberté de mœurs et de parole qui n’était pas celle de ma génération. Mais j’ai confiance.”

© Jack Tribeca / BestimageIllustration de la mise en place du livre de Camille Kouchner relatant la vie au sein de la famille Kouchner, Duhamel, Pisier “La familia Grande” ( édité par les Editions du Seuil) dans la librairie Lamartine dans le 16ème à Paris

Un climat familial anxiogène

Dans l’ouvrage de Camille Kouchner, Christine Ockrent n’est pas épargnée. La fille de Bernard Kouchner y décrit un environnement familial toxique, aussi bien marqué par l’absence de son père que par la froideur de l’ancienne directrice de la rédaction de L’Express. “Notre maison d’enfance, l’appartement que notre mère a quitté, est réorganisée. Notre belle-mère y prend ses quartiers. Rien n’est expliqué, tout doit être compris. Pour nous, fini de rigoler. Les copains ne viennent plus, on préfère ne plus les y inviter”, raconte-t-elle. Des souvenirs qui remontent au début des années 1980.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Jack Tribeca / Bestimage

Click Here: roscommon gaa jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *