Adil Rami violent ? Son ex Sidonie prend sa défense, sa vie privée “salie”

Il était très cruel parfois. Il m’a tirée par les cheveux l’été dernier à Los Angeles parce que je l’avais quitté pour aller dans un hôtel avec des amis après un shooting. Je ne voulais pas rester avec lui et ses amis dans une maison à Hollywood. Ils faisaient la fête tous les soirs, me laissant à la maison. L’été d’avant était le pire. Il m’a écrasé les deux mains. J’ai dû aller à l’hôpital (six mois après) parce que j’avais encore très mal. Je ne pouvais pas écrire ou ouvrir une bouteille. Ils ont dû m’endormir pour me faire des injections. Mes mains allaient mieux mais il m’a à nouveau blessée.” Tels étaient les mots publiés par Pamela Anderson le 26 juin 2019 sur le site de sa fondation, pamelaandersonfoundation.org. Ils proviennent de messages échangés avec Sidonie Biémont, l’ex d’Adil Rami, après avoir découvert que son compagnon menait une double vie depuis deux ans.

Lorsque la star hollywoodienne de 51 ans, rentrée à Los Angeles, avait annoncé sa rupture avec le champion du monde la veille (le 25 juin) sur Instagram, elle avait déjà déclaré avoir été victime de violences physiques et émotionnelles.

Click Here: Boca Juniors soccer tracksuit

Les nouvelles accusations de Pamela Anderson n’ont pas été sans conséquences. Engagé depuis plusieurs mois contre les violences faites aux femmes, Adil Rami est devenu en mars dernier le visage d’une campagne en faveur du 3919, plateforme d’écoute. En raison du scandale dans lequel il est impliqué, le réseau Solidarité Femmes a annoncé le 27 juin suspendre la campagne, “dans l’attente de clarifications et d’informations complémentaires concernant les déclarations de son ex-compagne”.

Jamais la moindre violence physique

Face aux accusations de Pamela Anderson et à la décision de Solidarité Femmes, Sidonie Biémont a choisi de s’exprimer une nouvelle fois sur Instagram. Ainsi, dans la soirée du 27 juin, la jeune femme a publié le message suivant : “Ce que je peux certifier c’est que durant les six années passées avec Adil où nous vivions ensemble, il ne m’a jamais fait subir la moindre violence physique et n’a jamais été ‘hystérique’ ni même ‘le jaloux pathologique’ décrit actuellement. Si cela avait été le cas, je n’aurais pour rien au monde voulu faire mes enfants avec lui. Pour rappel conçus après quatre ans de vie commune.” Sidonie Biémont fait ici référence à Zayn et Madi, leurs adorables jumeaux nés en septembre 2016, alors qu’ils habitaient à Séville (Espagne) où Adil Rami jouait avant de rejoindre l’Olympique de Marseille.

La jeune femme – connue pour des apparitions dans Vendredi tout est permis (TF1) et pour avoir remporté Les reines du shopping (M6) avec sa meilleure amie – a poursuivi en publiant en légende : “Pour finir, ce qu’il nous arrive est malheureusement d’un ordinaire affligeant connu de tous, mais voir ma vie privée salie et étalée sur les réseaux sociaux ne m’amuse absolument pas. Je me répète, j’ai été très amoureuse d’Adil et de surcroît heureuse, jusqu’à ce que je ne le sois plus.”

Pour finir, ce qu’il nous arrive est malheureusement d’un ordinaire affligeant connu de tous, mais voir ma vie prive salie et tale sur les rseaux sociaux ne m’amuse absolument pas. Je me rpte, j’ai t trs amoureuse d’Adil et de surcrot heureuse, jusqu’ ce que je ne le sois plus.

Une publication partage par Sidonie Bimont (@sidoniebiemont) le

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *